Formation Comment devenir fleuriste ?

Formation Comment devenir fleuriste ?

Formation vers Emploi Garanti

Véritable maestro de l’art floral et spécialiste des plantes à fleur d’un point de vue général, le fleuriste exerce un métier passionnant rythmé par les saisons et les grands événements. Vous entretenez déjà une passion pour les fleurs ? Orchidées, lys, tulipes et roses n’ont aucun secret pour vous ? Et si vous faisiez des fleurs votre futur métier ?

Quel est le rôle du fleuriste ?

Le métier de fleuriste est une profession complète, qui comprend une dimension commerciale, une dimension technique, ainsi qu’une approche artistique et créative. En amont, le fleuriste gère les stocks et les commandes auprès des grossistes, ou directement auprès des horticulteurs, des plantes vertes, des fleurs et matériaux dont il a besoin pour sa boutique de fleurs. Ses besoins varient tout au long de l’année et sont fortement rythmés par des événements annuels (Toussaint, Noël, Fête des Mères, Saint Valentin, etc.). En magasin, le fleuriste s’assure du bien-être de ses plantes et de ses fleurs (entretien, arrosage, soins des végétaux, contrôle de la température, de la luminosité et de l’humidité, etc.). Pour attirer les clients et leur donner envie de rentrer dans la boutique, il doit également décorer sa vitrine, en disposant fleurs et plantes.

Dans un second temps, le fleuriste procède à la création des bouquets, des pots, et des compositions en utilisant des fleurs fraîches mais aussi des fleurs séchées selon le style souhait. C’est à ce moment que son âme artistique s’exprime. Le fleuriste peut aussi créer une composition florale à la demande d’un client, auquel cas il a aussi un rôle de conseiller. Ainsi, il peut être sollicité pour un mariage ou un anniversaire pour s’occuper des décorations florales.

Quels sont les qualités requises pour devenir fleuriste ?

Pour exercer le métier de fleuriste, plusieurs compétences sont indispensables : être manuel et minutieux, créatif, être doté d’une sensibilité artistique, avoir le sens du relationnel et être bien organisé. En plus d’avoir une passion pour les fleurs.

Manuel et minutieux, puisqu’il passe une majeure partie de son temps à couper les tiges et les feuillages, entretenir les fleurs, changer l’eau des plantes et préparer les bouquets de fleurs coupées, séchées comme fraîches. Créatif, le fleuriste doit être capable de suggérer des idées et des conseils à ses clients, mais aussi de créer des arrangements floraux. Certains fleuristes font de la décoration florale et des créations florales leur spécialité, en réalisant par exemple des couronnes de fleurs ou des arches de fleurs. Un sens artistique, car il doit savoir jongler entre les types de fleurs, les couleurs et les senteurs pour mettre sur pied de beaux bouquets et des compositions originales dans son atelier floral. Le fleuriste doit également avoir le sens de la relation client et du commerce pour accueillir les clients dans sa boutique, les conseiller et les orienter vers des choix judicieux (tel type de bouquet pour tel événement, telle fleur pour signifier telle chose, tel vase pour telles fleurs de saison…). Il reste avant tout un commerçant qui doit maîtriser les techniques de vente mais aussi faire en sorte que la clientèle passe un bon moment et trouve ce qu’elle est venue chercher. Il connaît le langage des fleurs, est au fait des dernières tendances, maitrise parfaitement les techniques de soins aux plantes (botanique et horticulture), qu’il prodigue à ses clients pour les fidéliser. Enfin, être bien organisé est indispensable pour s’occuper des ventes, de la gestion des stocks, réceptionner les livraisons de fleurs, traiter les commandes avec les fournisseurs comme avec les clients et piloter l’entreprise.

Devenez fleuristeFormations couramment suivies dans ce domaine :

Formation Composition florale

Avis du centreÀ distanceNous contacter Finançable CPFVoir le site du centre

CAP Fleuriste

MONTROUGEoffre spécialeDe 6 à 24 moisÀ distance • En alternanceNous contacter Finançable CPFJe m’informe gratuitement

CAP Fleuriste

offre spéciale3 ans maxÀ distance1800 Finançable CPFJe m’informe gratuitementFleuristeVoir toutes les formations Fleuriste

Quels diplômes et études pour devenir fleuriste ?

Pour accéder à la profession, il est nécessaire de posséder au moins le CAP Fleuriste. Accessible après la 3ème, ce CAP se fait en 1 ou 2 ans, dans un CFA ou un lycée professionnel horticole et prépare spécifiquement les candidats au métier de vendeur fleuriste. Le CAP Fleuriste peut se réaliser à distance avec de nombreux supports et ressources pédagogiques pour apprendre le métier de chez soi à son rythme. L’enseignement porte sur l’art floral, sur les techniques de ventes, sur la botanique, etc. Après le CAP fleuriste, il est possible de préparer le BP (brevet professionnel) fleuriste en deux ans, généralement en alternance (parfois en formation continue, ou grâce à une VAE, etc.). Ce BP permet de perfectionner ses techniques en fleuristerie. Le Bac Pro Technicien conseil vente de produits de jardin constitue aussi un diplôme intéressant et permet d’exercer au sein d’une jardinerie (ou d’un rayon jardinerie). Il est accessible après la troisième et s’effectue en 3 ans. Le programme porte sur la biologie, l’agronomie, les sciences de l’agroéquipement, de l’horticulture, mais aussi la mercatique, les techniques de vente, la gestion commerciale, etc. Le Brevet Technique des Métiers Fleuriste (BTM fleuriste), accessible avec un CAP fleuriste, délivre un diplôme de niveau Bac. L’enseignement est axé sur les techniques de la fleuristerie, mais une grande partie est aussi consacrée à la gestion d’entreprise et au commerce.

Quelle formation continue pour devenir (ou se reconvertir) en tant que fleuriste ?

Outre les centre de formations et les lycées professionnels, l’Ecole des Fleuristes de Paris propose aussi des formations diplômantes permettant d’accéder au métier de fleuriste, comme le CAP fleuriste, le BP fleuriste, mais aussi le Brevet de Maîtrise (BM) de fleuriste (niveau Bac +2). Ce brevet est accessible avec un niveau Bac (ou CAP avec 5 années d’expérience). La formation porte sur la gestion d’entreprise, la gestion RH, la gestion commerciale, la communication mais aussi la fleuristerie (les cours sont animés par des professionnels possédant le titre de  » Meilleurs Ouvriers de France « ), l’écologie, l’histoire de l’art…

Quelle évolution pour un fleuriste ?

Un fleuriste salarié peut prétendre au poste de gérant de boutique, mais aussi devenir responsable d’un rayon spécialisé dans dans les fleurs s’il évolue en grande surface ou dans une jardinerie. Une fois acquis quelques années d’expérience, le fleuriste peut même reprendre un fonds de commerce ou un magasin franchisé pour ouvrir son magasin de fleurs et devenir son propre patron. Enfin, un fleuriste doté d’une sensibilité artistique peut se tourner vers le métier de designer floral (ou décorateur floral) afin de réaliser de superbes compositions à l’aide de végétaux minutieusement choisis.

Quel salaire pour un fleuriste ?

Côté salaire, le fleuriste gagne en moyenne 2 000 euros net par mois. Évidemment, ce salaire peut varier selon le chiffre d’affaires de la boutique, la localisation, la marge réalisée sur les plantes, le nombre et le type de variétés de fleurs proposées, etc.

On estime que la fourchette de revenu oscille entre 1 000 et 3 500€ mensuel.

Avec maformation.fr, trouvez dès à présent la formation de fleuriste qui vous correspond !

Formation Métiers d’Avenir


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.