Formation Comment devenir bûcheron

Formation Comment devenir bûcheron

Formation officielle

Parmi les métiers forestiers, le bûcheron est certainement le plus connu. C’est d’ailleurs le secteur de la forêt qui offre le plus d’emplois. En effet, avec l’intérêt environnemental des collectivités, les débouchés dans la fonction publique sont nombreux. Entretien des espaces forestiers, abattage d’arbres et rangement du bois, les missions de ce professionnel sont vastes !  

Quel est le rôle d’un bûcheron ?

Le bûcheron, également appelé ouvrier forestier ou agent d’exploitation forestière, est un ouvrier qualifié pour réaliser la coupe de bois en forêt à l’aide d’outils (pelle, scie, etc.) et d’engins mécanisés (tronçonneuse, cisaille, etc.), dans le respect des règles de sécurité et des techniques d’abattage. Il faut savoir que, dans ce métier, les accidents peuvent être très graves, voire mortels.  

Avant de procéder à l’abattage, le bûcheron détermine son ordre et sécurise sa zone de travail. Une fois les arbres coupés, il organise les morceaux de bois en fonction de leur destination. En effet, le bois est destiné à plusieurs usages (construction, ameublement, décoration, charpenterie, etc.). Selon le cas, il peut être amené à pratiquer le débardage (transport des morceaux de bois jusqu’au lieu de dépôt) et le débusquage (manutention et déplacement des bois vers la piste de débardage).  

Chaque bois étant différent, le bûcheron a une excellente maîtrise des différentes espèces d’arbres, lui permettant d’opter pour la meilleure technique de travail. Le soin des arbres est également une tâche essentielle, mais peu connue du métier de bûcheron. 

Même si son métier consiste à déboiser une forêt, ce professionnel du bois met constamment en œuvre des opérations de reboisement pour assurer l’avenir de cette dernière. Il travaille donc exclusivement en plein air et veille à respecter l’équilibre naturel de la forêt.  

Une grande partie des bûcherons travaillent pour l’Office national des forêts (ONF), pour les conseils généraux ou pour les collectivités territoriales propriétaires des forêts domaniales. D’autres sont au service d’entreprises d’exploitation forestière ou de propriétaires privés. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir bûcheron ?

En plus de disposer de toutes les compétences techniques nécessaires pour exercer le métier de bûcheron, à savoir une connaissance parfaite des différents arbres, la maîtrise de l’abattage et des techniques de coupe… ce professionnel doit également avoir des qualités bien spécifiques ! 

Même si le bûcheron travaille la plupart du temps en équipe, il se retrouve souvent isolé dans un coin de la forêt et doit alors s’organiser seul. Il doit donc faire preuve d’une grande autonomie, organisation et d’un savoir-faire important, afin de mener à bien ses missions. De même, le bûcheron doit être une personne minutieuse et patiente, puisque la coupe du bois demande de la précision et du temps.  

Comme tout métier exercé en plein air, le métier de bûcheron nécessite une certaine force physique et résistance, pour faire face aux conditions météorologiques parfois difficiles. Avoir une excellente condition physique est donc essentiel.  

D’autre part, le bûcheron doit bien évidemment aimer travailler en plein-air, puisqu’il passe la plus grande partie de ses journées en extérieur.  

Enfin, pour les professionnels qui souhaitent se mettre à leur compte, ces derniers doivent avoir des connaissances en droit forestier et en gestion. Pour cela, il existe des formations qui vous aident à construire votre projet professionnel !  

Devenez bûcheron

Quelles études pour devenir bûcheron ?

Pour devenir bûcheron, il faut être titulaire d’un diplôme comme le CAP (certificat d’aptitude professionnelle), le BPA (brevet professionnel agricole), le baccalauréat professionnel, ou d’un diplôme de niveau bac+2, comme le brevet de technicien supérieur agricole, si vous souhaitez être d’autant plus qualifié et faciliter votre insertion professionnelle.  

Parmi les formations possibles pour devenir bûcheron, en voici quelques-unes :  

  • le CAP agricole travaux forestiers, spécialité bûcheronnage ou sylviculture 
  • le BPA travaux forestiers options : travaux de bûcheronnage, travaux de sylviculture 
  • le bac pro forêt 
  • le bac pro gestion des milieux naturels et de la faune (GMNF) 
  • le BP responsable de chantier forestier 
  • le BTSA GF – gestion forestière (bac+2)  

Pour pouvoir se mettre à son compte, il est conseillé de suivre le BTSA, qui dispense les fondamentaux en droit et gestion d’entreprise. D’autre part, plus vous serez qualifié, plus vous aurez des facilités à trouver un emploi.  

Quelle formation continue pour devenir bûcheron ?

Pour ceux et celles qui souhaitent se reconvertir, trouver un emploi ou tout simplement acquérir de nouvelles compétences et connaissances en environnement, bois et exploitation forestière, il existe également des centres de formation professionnelle forestière. En plus de vous délivrer un certificat à l’issue de la formation, ces centres vous permettent de suivre un enseignement court et professionnalisant, en mettant à jour vos compétences techniques en matière de bûcheronnage, en vous formant à l’utilisation d’une tronçonneuse, en vous indiquant toutes les règles de sécurité et la législation à respecter en forêt, etc. Par conséquent, même si vous n’avez pas suivi de formation initiale dans le secteur du bûcheronnage, la formation professionnelle est accessible pour que vous puissiez changer de carrière à n’importe quel moment de votre vie !  

D’autre part, il existe l’école de bûcherons de l’Office national des forêts en Alsace. Cette dernière est un centre de formation professionnelle continue, qui forme aux techniques de l’exploitation des bois. Elle a pour mission principale d’initier ou d’améliorer les compétences des salariés ou des demandeurs d’emploi désireux d’intégrer le secteur.  

Retenez que la plupart des formations professionnelles sont éligibles au CPF (compte personnel de formation), qui est un organisme de financement. N’hésitez pas à y avoir recours pour financer la vôtre !  

Quelle évolution pour un bûcheron ?

Avec plusieurs années d’expérience et les diplômes adaptés, le bûcheron peut devenir chef d’équipe, conducteur de travaux, technicien forestier ou responsable d’exploitation forestière.  

Au sein de l’ONF, le bûcheron peut évoluer vers un poste d’agent technique forestier par le biais d’un concours interne. 

S’il souhaite évoluer dans le domaine de la protection forestière, il peut s’orienter vers une spécialisation en sylviculture. 

Quel est le salaire d’un bûcheron ?

Le bûcheron débutant gagne le SMIC. S’il est entrepreneur indépendant, il peut gagner beaucoup d’argent. Toutefois, sa charge de travail sera bien plus importante et le bûcheron ne devra plus compter ses heures. En effet, il sera amené à commencer très tôt le matin, finir tard le soir et travailler pendant le week-end. 

Formation pour tous


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.