Formation Comment devenir addictologue

Formation Comment devenir addictologue

Changez de vie. Formez vous

L’addictologie est une spécialité médicale visant à appréhender l’être humain ainsi que ses conduites. Ainsi, l’addictologue va au cours de son intervention accompagner, de concert avec d’autres corps de métiers spécialisés, les personnes souffrant d’une addiction à un ou plusieurs produits (drogues, alcool, etc.) ou ayant un comportement entrainant des conséquences nocives telles que la privation de liberté, un désordre psychologique ou encore des problèmes de santé.

Quel est le rôle d’un addictologue ?

L’addictologue est un médecin dont la prise en charge vise à prévenir, diagnostiquer, traiter et accompagner le patient atteint d’addiction(s) à un moment donné de son parcours de vie. Il peut donc au cours de sa carrière participer à des campagnes de prévention, de manière généraliste ou à destination d’un public précis (au sein d’une école par exemple), de même qu’auprès de ses patients. Avec son équipe pluridisciplinaire, il va également s’atteler à écouter le patient qui vient consulter, participer à l’évaluation de la situation de dépendance et proposer un accompagnement adapté sur le plan médical, socio-éducatif et psychologique en fonction du diagnostic établi. L’addictologue tient également un rôle important dans l’orientation de ses patients vers les services compétents lorsque cela s’avère nécessaire (centre de soins pour un sevrage par exemple).

Devenez addictologueFormations couramment suivies dans ce domaine :

Accompagnement du deuil périnatal

95 LOCALITÉ(S)14 h sur 2 Jour(s)À distance • En centre • En entreprise990Je m’informe gratuitementAddictologieVoir toutes les formations Addictologie

Quelles sont les qualités requises pour devenir addictologue ?

L’addictologie requiert de nombreuses compétences de la part des professionnels accompagnant les patients assujettis aux comportements à risque et aux addictions de produits divers (psychotropes, alcool). En termes de qualité, le médecin spécialiste devra se montrer patient et faire preuve d’une écoute active et bienveillante pour que le patient puisse parler sans gêne de ses conduites addictives, qu’il s’agisse d’alcoolisme, de toxicomanie ou encore d’addiction aux jeux d’argent ou aux jeux vidéos. Le spécialiste devra également se montrer patient et ouvert afin que ces derniers se sentent soutenus dans leur processus de soins et que chaque public – des jeunes consommateurs aux personnes dont l’addiction est plus complexe ou installée – soit accueilli et accompagné à la mesure de son état de dépendance.

Les professionnels diplômés de la médecine et spécialisés dans l’addictologie vont au cours de leur formation et tout au long de leur carrière mobiliser de nombreuses compétences. Ainsi, au-delà de toutes les connaissances scientifiques et médicales acquises au cours de la formation en médecine, devenir addictologue implique également de maîtriser l’addictologie en général, l’impact sanitaire et psychosocial de la prise excessive de produits (drogues, alcool, etc.) et/ou des conduites addictives sur la vie du patient (travail, santé, relations sociales) ainsi que les troubles du comportement qui en résultent, comme la psychologie des patients en proie à la dépendance.

Quelles études pour devenir addictologue ?

L’addictologie est un domaine au sein duquel de nombreux professionnels se mobilisent. En règle générale, lorsque l’on évoque le métier d’addictologue, on pense au corps de métiers de la médecine. Ainsi, pour devenir addictologue, il est possible d’emprunter la voie de la médecine après l’obtention du baccalauréat. Pour ce faire, il faudra que les étudiants intéressés réalisent le premier cycle de formation menant au DFGSM – diplôme de formation générale en sciences médicales – au cours duquel les futurs médecins apprendront les connaissances scientifiques relatives à l’homme sain et à l’homme malade à travers des enseignements théoriques, mais également pratiques notamment grâce aux stages. L’étudiant devra poursuivre ses études de médecine en effectuant le second cycle correspondant à l’externat, menant à son terme au DFASM – diplôme de formation approfondie en sciences médicales. Ce second cycle forme les futurs professionnels sur les pathologies, leur thérapeutique ainsi que leur prévention. Ils s’orienteront par la suite vers une spécialité médicale à travers leur internat s’étirant de 3 à 6 années selon la spécialité choisie.

C’est après l’obtention du diplôme d’État de docteur en médecine que le médecin pourra se former plus spécifiquement à la compétence d’addictologue. Pour ce faire, ce dernier peut viser le DESC -diplôme d’études spécialisées complémentaire – d’addictologie ou bien un diplôme d’Université en addictologie tel que le DU – prendre en charge des personnes souffrant d’addiction ou encore le DU – addictologie générale. Certaines formations peuvent s’effectuer en e-learning avec des temps imposés en présentiel.

Quelle formation continue pour devenir addictologue ?

Il est également possible de devenir addictologue par la voie de la formation continue. Tout d’abord, les titulaires du diplôme d’État de docteur en médecine, qu’ils soient généralistes ou spécialisés, peuvent exercer en tant que salarié en clinique, à l’hôpital ou bien en tant que libéral quelques années avant de se former à la fonction d’addictologue. Ils pourront ainsi s’investir au cours de leur carrière au titre de la formation continue en vue d’obtenir l’un des diplômes d’université susmentionnés. Ils peuvent également viser une certification professionnelle. Il s’agit de la capacité d’addictologie clinique qui s’obtient après avoir effectué une formation de deux années, organisée sous la forme de modules. Toxicomanie, santé publique, alcool, troubles des conduites alimentaires ou encore dopage seront les thématiques principales abordées au cours de cette formation.

Il est par ailleurs important de noter que les professionnels travailleurs sociaux, infirmier ou encore psychologue peuvent également se former au champ de l’addictologie dans le cadre de la formation continue. Ils peuvent en effet accéder aux divers diplômes d’Université comme ceux mentionnés précédemment ou encore viser le diplôme inter-Universités Addictologie – Alcoologie ainsi que le DU addictologie pratique.

De nombreuses facultés et organismes proposent des sessions de courte durée pour le maintien des connaissances, l’acquisition et le déploiement de nouvelles compétences notamment sur les thématiques suivantes : la prévention des addictions, la connaissance de la personne en situation d’addiction, milieu du travail et les usages de substances psychoactives : comprendre pour mieux agir. L’ANDPC peut financer certaines de ces formations effectuées en cours de carrière.Formations couramment suivies dans ce domaine :

Accompagnement du deuil périnatal

95 LOCALITÉ(S)14 h sur 2 Jour(s)À distance • En centre • En entreprise990Je m’informe gratuitementAddictologieVoir toutes les formations Addictologie

Quelle évolution pour un addictologue ?

Un addictologue peut au cours de son parcours professionnel évoluer et se spécialiser notamment en s’orientant vers un public cible tel que les toxicomanes ou les alcooliques ou en se spécialisant dans un domaine spécifique (dépendances, conduites addictives / alcoolisme – tabacologie – etc.). Il peut éventuellement viser des postes avec plus de responsabilités après de longues années d’expérience.

Quel est le salaire d’un addictologue ?

Le salaire de l’addictologue varie selon certains critères comme l’expérience, l’ampleur de la patientèle et le statut. En effet, il peut exercer en tant que libéral au sein d’un cabinet médical ou pluridisciplinaire et/ou en tant que salarié au sein d’un service addictologie d’un hôpital ou d’une clinique ou encore dans un centre spécialisé, un CSAPA, etc. Globalement, il peut percevoir un salaire mensuel brut variable entre 4 000€ et 5 000€ dès ses premières années de carrière. Ce dernier peut rapidement s’élever à plus de 6 500€.

Formation officielle


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.